Travailler comme consultant chez Advitek – Interview

Jeni Cosma, 34 ans, a commencé à travailler pour Advitek à la fin de l’année 2016. Dans cette interview, elle nous en dira plus sur le travail de consultante chez Advitek.

Jeni CosmaAdvitek est une agence de conseil technique créée en 1997. Le bureau se concentre sur le profil de spécialistes hautement qualifiés et sur le recrutement général dans l’ingénierie, la construction, le secteur financier et l’informatique.

Jeni Cosma, 34 ans, a commencé à travailler pour Advitek à la fin de l’année 2016. Actuellement, elle occupe le poste de Quantity Surveyor électricité courants forts. Dans cette interview, elle nous en dira plus sur le travail de consultante chez Advitek.

Comment décririez-vous votre travail chez Advitek ?

« Nous avons commencé notre collaboration à la fin de l’année 2016 et j’ai toujours senti qu’Advitek était à l’écoute de mes besoins professionnels et ils cherchent et réussissent toujours à trouver la meilleure solution.

J’ai travaillé un an en tant que consultant sur l’un des projets de BTP (= bâtiment et travaux publics) les plus importants du Luxembourg. Après, je suis partie en congé maternité et quand je suis revenue sur le projet, il était possible qu’il n’y avait plus de place pour moi étant donné la complexité du projet et le fait qu’après 11 mois d’absence je n’ai pas pu suivre l’historique des travaux. Advitek veille à la sécurité de l’emploi de son personnel et mon Account Manager avait déjà pensé à une solution de backup, une mission similaire qui était proche de mon domicile et de la crèche.

Advitek fait toujours attention au bien-être professionnel de son personnel. Régulièrement, mon Account Manager me demande un feedback sur mes responsabilités et sur le projet en général et il vient me rendre visite sur le chantier et résout tout problème éventuel. Advitek offre aussi la possibilité de suivre des trainings pour améliorer mes connaissances. Lors de mon retour sur le projet, mon Account Manager m’a demandé si j’avais besoin d’un training pour me familiariser avec le nouveau logiciel que j’utiliserai. »

Pourquoi avez-vous choisi Advitek ?

« En réalité, c’est Advitek qui m’a choisie. Pour augmenter mes chances de trouver un emploi au Luxembourg, j’ai postulé auprès de l’ADEM (Agence pour le Développement de l’Emploi) et mon Account Manager avait trouvé le CV que j’avais soumis sur le JobBoard.

Au départ, il m’a proposé un autre poste mais après avoir discuté pendant quelques minutes de mes études et de mon historique professionnel, il m’a parlé du poste que j’occupe actuellement. Le client était heureux d’avoir trouvé le profil qu’il recherchait depuis un certain temps déjà, et moi, j’étais heureuse d’occuper un poste qui me permettait de poursuivre la formation pour laquelle je me suis préparée au fil de mes années d’études universitaires. »

Comment se passe le travail en tant que femme dans un secteur d’hommes ?

« C’est la réalité, le secteur du bâtiment est plutôt masculin ! C’est vrai que les mentalités commencent progressivement à évoluer, mais les préjugés « métiers d’hommes » et « métiers de femmes » persistent dans beaucoup de domaines. Par exemple, pour le projet sur lequel je travaille, dans mon équipe on est trois femmes et vingt hommes.

Pour les postes à forte composante technique, les femmes doivent toujours fournir la preuve de leurs compétences et il faut tout recommencer à zéro à chaque nouveau poste, alors que pour un homme tout est plus simple.

« C’est beaucoup plus difficile pour une femme d’être reconnue et valorisée sur un poste technique que pour un homme. »

Après quelques années d’expérience, je constate qu’une femme sur un chantier, ça étonne encore beaucoup. On retrouve les femmes plutôt dans les métiers d’ingénieur, technicien et administratifs. Les femmes sont exclues ou mal considérées dans les métiers physiques et jugées comme inaptes à porter de lourdes charges ou à conduire des engins.

Il est vrai que le domaine de la construction ne fournit pas un environnement de travail confortable et accueillant pour une femme ; tu dois faire face au gel, à la chaleur et à la pluie, la poussière est présente partout et n’est pas bonne pour la santé et pour la peau. En plus, il faut renoncer aux robes, jupes et talons pour les chaussures, le casque et la veste de sécurité deviennent indispensable. En conclusion, ce n’est pas le genre de travail que nos mères rêvaient pour nous, mais il y a beaucoup de femmes qui aiment travailler dans ce domaine.

De plus, nous devons prendre en compte que travailler avec beaucoup d’hommes, signifie aussi entendre des blagues vulgaires ou des remarques sexistes. En tant que femme dans ce domaine, j’ai déjà eu quelques situations inconfortables et difficiles à gérer.

Pour conclure, je crois que les femmes apportent de la rigueur et de la discipline dans le domaine, dans une relation commerciale. Elles disposent de plus de tact et ont une approche moins directe que les hommes. Par rapport à leurs homologues masculins, elles ont des capacités pacifistes, inspirent du respect et de la confiance. »

Quels sont les caractéristiques d’un bon consultant selon vous ?

« Un bon consultant doit faire preuve de compétences et de qualités spécifiques pour réussir, indépendamment de l’expertise qu’il offre et qui est justifiée par une formation et une expérience compatibles avec le domaine du client.

A mon avis, un consultant doit développer trois champs de compétences :

  • savoir résoudre un problème ;
  • gérer un projet ;
  • et créer une relation de confiance avec son client.

La résolution de problèmes est un travail collaboratif. Le consultant doit être capable d’accompagner son client dans la recherche de solutions réalisables et performantes.
La gestion de projet est une compétence associée à l’organisation des tâches, à la gestion du timing, de l’équipe et des risques. Enfin, un consultant doit être capable d’établir une communication et une relation de confiance avec son client.

En ce qui concerne les qualités humaines d’un consultant, je trouve que c’est impératif pour un consultant d’être capable d’écoute et d’empathie, mais aussi avoir d’excellentes capacités de communication. Le consultant doit également être sociable et diplomate et être en mesure de s’adapter avec n’importe quel environnement de travail. Cette capacité d’adaptation est associée avec de la motivation, du dynamisme et de l’enthousiasme. C’est le « drive » qui fait progresser un consultant !

Puis, il doit posséder un esprit d’analyse très aigu pour pouvoir examiner en profondeur une problématique de manière structurée. Ensuite, des qualités comme la rigueur et l’organisation personnelle permettent au consultant de ne pas se perdre dans l’alternance des projets.
Enfin, un consultant doit être innovant et créatif, car c’est ce que le client attend de lui, une capacité à envisager les problèmes autrement et à faire des connexions que les autres ne font pas. »

Comment voyez-vous l’évolution du job ‘consultant’ à Luxembourg ?

« Le secteur de la construction connaîtra une évolution croissante cette année aussi. Les nombreux projets de construction des bâtiments publics, privés, industriels, etc. généreront plus d’emplois et, par conséquent, le nombre de consultants en BTP enregistrera une évolution positive.

Pour être compétitif sur le marché du travail, un consultant dans le domaine BTP doit être à la pointe des évolutions technologiques, et faire évoluer sans cesse son niveau de compétences techniques et managériales. Une mise à niveau du savoir-faire est requise pour ne pas être pris de court par l’évolution des ‘bâtiments intelligents’. »

Quel est votre invention préférée au niveau technologique et pourquoi ?

« Un sujet qui m’intéresse beaucoup est lié aux technologies actuelles qui assurent une haute performance énergétique et environnementale d’une construction : la construction durable.
La construction durable est adaptée aux utilisateurs et sans danger pour l’environnement avec des coûts d’exploitation et d’entretien bas.

BREEAM est un des systèmes de certification pour ce type de construction et l’évaluation se fait selon un système de critères clairement défini. Le projet sur lequel je travaille est soumis à cette certification. Grâce à l’emploi de technologies innovantes et intelligentes, le bâtiment vise à atteindre le meilleur qualificatif. »

Quels sont les avantages de travailler comme un consultant ?

Le premier avantage consiste en la création d’un grand réseau. En tant que consultant, tu travailles sur beaucoup de projets pour des différents clients, ce qui te permettra d’être introduit dans de multiples entreprises. Ces personnes pourront te proposer des offres d’emplois ou te confier d’autres missions. Ton réseau contiendra beaucoup de personnes de tout horizon et de tout grade à des endroits différents.

Un deuxième avantage est que tu peux devenir rapidement un expert dans ton domaine. La vitesse à laquelle tu apprends en tant que consultant n’est comparable à aucun autre domaine. Le métier de consultant te donne la possibilité de travailler avec des experts et spécialistes et t’oblige à rester informé des dernières nouvelles de ton secteur. En conséquence, tu seras amené à lire beaucoup de revues spécialisées de manière régulière et à discuter de sujets pointus avec tes collègues.

Y-a-t-il aussi des désavantages ?

Dans un monde où la connectivité est permanente, la limite entre la vie professionnelle et la vie personnelle devient quelquefois invisible.
Les projets aux délais trop courts, la concurrence exacerbée, la pression de respect des échéances et la qualité des livrables poussent les gens à faire de leur mieux pour mener le projet à son terme, quelles que soient les contraintes. Dans ces conditions, souvent, les journées de travail s’allongent à un rythme effréné, au détriment de la vie personnelle.

Pour un consultant, c’est encore plus difficile car il change souvent de client, de collègues, de milieu de travail, de mission et chaque nouveau projet consomme plus de temps et d’énergie au début. En fait, un consultant aura la sensation de recommencer à zéro à chaque nouvelle mission, ce qui peut paraître éreintant et stressant pour certains.

Trouver l’équilibre entre sa vie privée et son travail est une tâche rarement facile à réaliser, mais il est essentiel de se rappeler qu’une vie de famille harmonieuse joue un rôle important dans le succès professionnel.